Fille qui se fait passer pour un garçon (La)

2.
Ell’ passe, ell’ y repasse
A trois fois de différence.
“Messieurs de la justice,
Laissez-moi y entrer,
Pour aller voir mon maître
Qui est ci prisonnier.”

3.
“Ah ! si c’est votre maître,
Je vous permets d’y entrer;
Entrez dedans sa chambre,
Il est prêt à dîner.
Dans un demi quart d’heure,
On vient pour le juger.”

4.
Quand il a r’vu sa belle,
Il s’y est mis à pleurer.
“Changeons, changeons, dit-elle,
Changeons nos deux habits.
Tu sortiras dehore,
Moi, j’ resterai-z-ici.”

5.
“Dis-moi comment j’vais faire
Pour me sortire d’ici.”
“Tu baisseras la tête,
Les yeux modestement;
Pour sortir de la ville,
Tu ne s’ras pas longtemps.”

6.
Un d’mi quart dheur’ se passe,
Puis on vient pour le juger.
“Jugez, jugez, dit-elle,
Jusqu’au dernier jug’ment;
Vous jugerez un’ fille
Qu’a l’habit d’son amant.”

7.
“Ah si vous êtes un’ fille,
On vous fera visiter
Par quatre demoiselles
De votre qualité,
Enfermé’ dans un’ chambre
Dont je tiendrai la clef.”

8.
Dans un mouv’ment d’audace,
La belle ell’ s’écria :
“Je me fich’ bien du juge
Et d’son bonnet carré;
Avec mon entreprise,
Mon amant est sauvé.”

 

 

Cette chanson recueillie à Wasmes et à Erquelinnes est tirée de “Chansons populaires des provinces belges Vol.II” d’Ernest Closson, qui la reprend de “Chansons populaires de l’ancien Hainaut” (t.III, manuscrit) de A. Libiez. Curieusement, Closson a indiqué “bis” à côté des deux premières lignes de chaque couplet, alors que la partition musicale ne contient pas une telle répétition.

Rappelons que les boutons de l'accordéon diatonique sont numérotés en ordre croissant du grave à l'aigu, et que ceux entourés d'un rectangle correspondent à la rangée intérieure, celle de Do. Les poussés sont situés au-dessus de la ligne horizontale, les tirés en dessous.

Voici le fichier audio au format Midi


 



visitez le site de la radio

Votre publicité ici ?

Pour toutes infos, contactez canard.folk@skynet.be  .